Ministre dédiée aux personnes âgées et à la dépendance

Lors de son premier déplacement en tant que Ministre déléguée, chargée des personnes âgées et de la dépendance à Bordeaux, Michèle Delaunay a affirmé sa volonté de faire de la dépendance des personnes âgées un « défi politique majeur de nos sociétés.»

Michèle Delaunay, ancienne présidente de la Commission « personnes âgées, handicap et actions de santé » du Conseil Général de Gironde fait de la dépendance son cheval de bataille. Sa mission, mener la délicate réforme de la dépendance.

Dépendance : quelles seront les mesures à venir ?

Sans trop s’avancer, Michèle Delaunay a confirmé le souhait de François Hollande de relever les aides de l’État en ce qui concerne la grande dépendance, sans toutefois se prononcer sur les montants, et modalités de ces mesures futures.

Elle estime qu’actuellement les aides de l’état sont insuffisantes en ce qui concerne la grande dépendance et assure que l’Etat fera un effort en ce sens.

La dépendance des personnes âgées, une préoccupation pour les familles

Le quatrième âge ne doit pas être vécu dans la crainte or la dépendance des personnes âgées inquiète de nombreuses familles. Chaque personne âgée doit pouvoir bénéficier de l’assistance et de l’aide dont elle a besoin et doit avoir la possibilité de choisir entre l’aide à domicile ou l’hébergement spécialisé.

Pour être accompagné et vivre sa vieillesse de façon sereine, il existe plusieurs solutions dont le recours à une aide à domicile. Les aides sont variées et permettent un accompagnement complet.

Aide à la prise des repas, garde de nuit, aide ménagère, aide à la toilette, les services à la personne ont l’avantage de proposer des solutions sur mesure, évolutives et personnalisées qui favorisent ainsi le maintien à domicile des personnes âgées.