Daniel Spada, interview radio sur Agora Côte d'Azur

06 Jui 2018
Antibes | Emploi | Franchise | Grasse | Portraits | VIVASERVICES
Blog Post Image

Pour la dernière de la saison et aux côtés de l'entrepreneur Nicolas Kaczmarek d'ELOCAR, Daniel SPADA répond aux questions de Céline dont l'émission a pour vocation de donner la parole aux Jeunes Citoyens Entreprenants, qui veulent investir et impacter le monde qui nous entoure, sur la radio Agora Côte d'Azur. (Emission du jeudi 28 juin 2018 à 18h).

Daniel Spada, gérant de l'agence VIVASERVICES Grasse et depuis peu également sur Antibes, se présente :

"J'ai créé ma boîte y'a 3 ans, dans les services à la personne.  On s'occupe des familles, des couples d'actifs en leur faisant le ménage, le repassage ; pour ceux qui aspirent à faire autre chose de leur week-end. On assure également la garde d'enfants en bas âge de moins de 3 ans, la garde d'enfants périscolaire, c'est à dire qu'on va chercher les enfants à la sortie de l'école, on les ramène au domicile des parents et on se substitue à eux jusqu'à leur retour. On aide également les personnes âgées et les personnes en situation de handicap.

Par notre action on fait en sorte d'aider les familles et qu'elles vivent le mieux possible à leur domicile.

Qu'est-ce qui t'a donné envie de créer dans ce secteur là ?

L'humain. J'avais travaillé dans les arômes pendant plus d'une dizaine d'années et quand cette aventure a été finie, j'ai vraiment voulu faire un métier axé vers l'humain et les services à la personne cochaient toutes les cases.

Tu es parti avec une franchise. Quels sont les avantages ?

N'étant pas originaire du secteur, j'ai préféré m'appuyer sur un réseau en franchise. Le plus compliqué fût de choisir le bon réseau. Il y en a des tonnes et on trouve absolument de tout, avec des conditions et des états d'esprit radicalement différents. J'ai commencé par faire les plus gros. ... J'ai rencontré le réseau VIVASERVICES et ça a matché de suite. Une fois que je les ai eu rencontrés, j'ai pris ma décision très rapidement.

Qu'est-ce qu'ils font VIVASERVICES ? Apparemment ils ont la qualité pour travailler avec l'humain. Qu'est-ce qu'ils t'ont apporté et en quoi ils t'ont aidé dans cette création d'entreprise ?

Ils assurent une formation initiale de 4 semaines. On découvre tous les sujets réglementaires, ressources humaines, commercial, etc. Une formation de base assez dense qui permet de partir avec ces armes. Ensuite, tout au long de la vie du contrat, il y a une mutualisation des besoins, des moyens qui fait qu'en définitive c'est plus intéressant qu'en étant simple indépendant. Ils apportent aussi une image de marque, un savoir-faire et sans la franchise, sincèrement, je n'aurais pas atteint la moitié de mon chiffre d'affaires aujourd'hui.

Est-ce qu'ils te laissent libre ou tu as des directives ?

Là encore il faut bien choisir son réseau en franchise. Une des grandes forces du réseau VIVASERVICES c'est que je suis actionnaire à 100% de ma société et je décide d'absolument tout.

C'est toi qui t'occupes du recrutement aussi ? Comment ça se passe ?

Le recrutement c'est la partie de notre métier la plus difficile parce qu'on ne laisse pas entrer quelqu'un comme ça facilement chez soi et dans notre métier, les intervenantes rentrent vraiment chez vous. Il faut donc trouver une personne qui inspire vraiment confiance, ayant les bonnes compétences et envie de travailler. En définitive, on se rend compte que c'est extrêmement compliqué. On trouve mais on y passe énormément de temps pour que les familles soient satisfaites tout simplement.

Et du coup, vous avez une checklist pour recruter ou il faut tel diplôme, telle expérience ? Comment vous faites pour savoir si la personne peut s'intégrer dans l'équipe ?

Naturellement dans nos métiers, pour tout ce qui a trait à la dépendance, il faut un diplôme dans les carrières sanitaire et social

Quand on fait de la petite enfance, il faut des diplômes. Mais les diplômes ne suffisent pas. Je vais vous donner une anecdote. Dans mes tests d'entretien, j'ai une question toute bête dans le cadre de la garde des enfants de moins de 3 ans : C'est l'heure du bain, à quelle température donnez-vous l'eau du bain ? A cette question ne répondent que des personnes qui ont minimum un CAP petite enfance. Vous le croirez ou non, mais ça fait plusieurs fois qu'on me dit 18° ! Donc, le diplôme ne suffit pas.

Lorsque vous recrutez quelqu'un et que vous vous rendez compte avec le temps que ça ne va pas passer, est-ce que ce n'est pas difficile de devoir se séparer de la personne ?

Il faut être très proactif sur la démarche. Bien souvent il y a simplement des réglages à faire et après tout roule mais effectivement quand on atteint une situation où l'entente n'est plus possible, à ce moment là il faut prendre les bonnes décisions parce que sans ça on ne va nulle part tout simplement.

Du coup Daniel à qui s'adresse le service de garde d'enfants ? Et à quel coût ?

Cela concerne tout le monde. Quand l'enfant a moins de 6 ans, ce coût devient dérisoire car il y a des aides de la CAF qui sont pour tous les niveaux de revenus ; même des personnes qui gagnent très bien leur vie ont droit à ces aides là. 

Pour donner un ordre d'idée, si vous voulez faire garder votre enfant 4 heures par semaine, avec l'aide de la CAF, avec la déduction d'impôts, ça va vous revenir à 30€ / mois

Que vous ayez un, deux ou trois enfants, c'est le même prix car une seule nounou qui vient chez vous.

Si vous avez des activités sportives par exemple et que vous ne savez pas quoi faire de vos enfants, ça ne coûte pas plus cher de bien les faire garder.

Je suis maman solo, j'ai plusieurs copines, si on veut faire une soirée, comment on fait ? 

En fonction du nombre d'enfants, on peut mutualiser les services de la nounou naturellement.

Elle fait quoi la nounou à la maison ? Est-ce qu'elle peut faire les repas ? Comment ça se passe pour pouvoir optimiser tout ça ?

La nounou est là pour s'occuper de l'enfant. Mais un enfant ça ne nécessite pas qu'on reste 4 heures en permanence avec lui. On l'aide, on fait des jeux avec lui, on peut lui donner le bain, on peut lui faire faire les devoirs. On peut naturellement le faire à manger et aller jusqu'à le coucher. J'ai une cliente, si elle nous écoute elle se reconnaîtra, qui est aide-soignante et travaille dans un des hôpitaux du département. Elle est également maman solo. Le matin on arrive à 7h, elle s'en va au travail et on réveille les enfants, on les amène à l'école, on va les chercher. On fait tout ce que la maman ferait si elle était là. On les couche et on attend que la maman rentre pour que l'enfant préserve son rythme de vie.

On est vraiment là pour que l'enfant ait un rythme de vie optimum malgré des contraintes parentales.

C'est une sérénité en fait, l'enfant reste chez lui, son cadre reste le même. Tous les contrats s'adaptent aux besoins de chaque client ?

Tous les contrats s'adaptent aux besoins de chaque client, que ce soit pour la petite enfance, pour le ménage ou la dépendance. C'est vraiment une offre qui est systématiquement adaptée.

Concernant le ménage, par exemple, petite anecdote personnelle, on a offert à un ami 2 heures de ménage et franchement, il était plus heureux que si on lui avait offert un parfum ! C'était vraiment LE cadeau puisque c'est quelqu'un d'actif qui travaille. Ca aussi c'est accessible pour tout le monde ?

Oui par contre vous n'aurez pas les aides de la CAF pour le ménage mais effectivement vous avez aussi une déduction d'impôts qui fait que, dès qu'on est deux actifs et qu'on gagne notre vie normalement, je pense que ça ne vaut vraiment plus le coup de s'en priver. Les foyers viennent à nous et on les aide.

Le ménage, on choisit les tâches ? soit c'est pour laver par terre soit c'est faire la poussière, comment ça se passe ?

Il n'y a aucune obligation. Je me déplace au domicile du particulier. On analyse ses besoins et on va vraiment faire ce dont il a envie. Il n'y a pas de prestation formatée. On s'adapte vraiment aux besoins du bénéficiaire. C'est du sur-mesure, personnalisé.

Daniel, où est-ce qu'on peut te retrouver ?

J'ai créé ma première société à Grasse il y a 3 ans et je viens d'en ouvrir une autre sur le secteur d'Antibes, Sofia Antipolis il y a deux mois maintenant donc elle est déjà active.

Et pour vous trouver, est-ce que c'est par les réseaux sociaux, est-ce que vous avez des sites internet ? Pour prendre rendez-vous comment ça se passe ?

On a le site internet, notre page facebook qu'il faut liker (je vous y encourage) et le bouche à oreilles.

C'est votre bébé vous avez dit tous les deux. Du coup les vacances vont arriver, Daniel, on peut faire garder nos enfants pour sortir ou faire garder nos parents ?

En effet, car bien souvent quand on est adultes et qu'on a des parents un peu vieux, on commence par leur faire les courses puis y aller plus souvent, et nos parents deviennent rapidement dépendants de nous. On peut donc naturellement vous suppléer pendant les vacances. Pour que vous puissiez partir tranquilles en vacances.

Est-ce que vous arrivez à partir en vacances, à laisser votre entreprise ?

C'est plus compliqué. J'ai du prendre depuis 3 ans une semaine de vacances. C'est comme avec son propre enfant. On est content de le laisser à l'école mais on ne peut pas s'en séparer plus d'un week-end. C'est exactement la même chose et on est content d'y aller tous les matins

Est-ce que vous n'avez pas envie de revenir en arrière ? Est-ce que ce n'est pas plus simple de revenir cadre dans une entreprise ? Quels avantages vous trouvez à être chef d'entreprise même si c'est 365 jours par an.

Impossible. Etre parent c'est du 365 jours aussi. Quand on y réfléchit, on est bien mieux quand on n'a pas d'enfant, on est plus libre, c'est la fête mais en réalité votre enfant vous ne vous en séparez pour rien au monde. C'est la même chose. 

Qu'est-ce que vous conseillez aux gens qui voudraient entreprendre, ouvrir leur société ?

Se faire accompagner. C'est l'occasion de faire de la pub pour Initiative Terre d'Azur qui m'a accompagné sur mes deux entreprises. Ne pas hésiter à demander de l'aide, mûrir son projet. Une fois qu'on a mûri son projet et qu'il est viable, c'est que du bonheur !